© Site réalisé par Céline LETORT - Graphiste indépendante. Février 2015

  • Facebook App Icon

Les Bases de la Génétique

 

La génétique

Presque tout le monde a un jour ou l’autre fait un peu de génétique à l’école,mais c’était il y a longtemps et c’était compliqué. Pourtant on aimerait bien connaitre les couleurs de nos poulains à venir...

Voici donc un petit résumé très simplifié des bases de la génétique.

 

Il y a quelques termes spécifiques à connaitre :

  • Le chromosome : les chevaux en ont 64. Ils sont constitués de molécules d’ADN et contiennent de nombreuses informations (gènes)

  • Le gène : c’est une partie d’un chromosome donnant un caractère génétique comme la couleur de la peau, celle des yeux, du crin... Chaque gène possède deux allèles, l’un provenant du père, l’autre de la mère.

  • L’allèle : il désigne chacune des différentes versions possibles d’un même gène, ils vont déterminer si le caractère est visible ou non.

 

Les chromosomes étant associés en paires, il y a donc deux allèles d’un même gène qui peuvent être identiques ou différents. Si les deux allèles sont identiques, leur expression aboutit à l’état du caractère associé. S’ils sont différents et s’expriment tous les deux, on dit qu’ils sont codominants. S’ils sont différents et un seul s’exprime, l’allèle qui s’exprime est appelé allèle dominant, l’allèle masqué est appelé allèle récessif.

 

Souvent, la probabilité de couleur d’un futur poulain est exprimée en pourcentage, cela s’explique par la variété des gènes apportés par les deux parents et leur caractère récessif ou dominant.

 

Voici un exemple avec le gène extension qui donne la couleur noir s’il est présent sous sa forme dominante "E" ou la couleur alezane s’il est présent sous sa forme récessive "e". Imaginons que l’on croise une jument et un étalon tous deux noirs hétérozygotes. Ils sont donc  tous les deux "Ee" 

                                         Sur ce tableau, on voit que le future poulain a :

                                            50 % de chance d’être noir hétérozygote « Ee »

                                            25% de chances d’être noir homozygote « EE »

                                            25%  de chances d’être alezan « ee »

 

C’est simple dans ce cas, mais imaginez avec un reproducteur plus colorés ; un silver smocky black splash tovero par exemple... Car chez nos minis, toutes les couleurs sont admises !

 

Les couleurs de nos chevaux

Les scientifiques ont déjà identifié la majorité des gènes qui définissent la couleur de nos chevaux, même s’ ils en découvrent encore.

Voici un glossaire des gènes connus. Les américains ayant beaucoup d’avance sur la recherche génétique des couleurs, la lettre employée pour identifier les gènes fait souvent référence à l’anglais. A la lecture de résultats de tests génétique ou du génotype d’un cheval, il faut savoir que :

  • une majuscule signifie que le caractère est présent et dominant

  • deux majuscules signifie que le cheval est homozygote pour ce gène

  • une minuscule, un « n » ou un « o » signifient que le caractère est en absent

 

Les robes de base

  • E-e : le gène Extension est aussi parfois nommé red/black factor, il indique la couleur noire ou alezane.

  • A-a : le gène Agouti transforme un noir en bai. Il n’a aucune influence sur l’alezan.

 

Les dilutions

  • Cr-cr : le gène Crème ou Creme Dilution dilue toutes les robes.

  • Ch-ch : le gène Champagne ou Champagne Dilution dilue toutes les robes.

  • D-d : le gène Dun ou Dun Dilution dilue toutes les robes.

  • Prl – prl : le gène Perle ou Pearl Dilution n’agit que s’il est en double exemplaire ou s’il est en présence d’un gène Crème.

  • Z-z : Le gène Silver ou Silver Dilution ne dilue que les robes de base noire.

 

Les tâches blanches

  • T-t : le gène Tobiano indique une robe pie. Peut aussi être rencontré sous les lettres To.

  • LWO (LWOS) ou O : Le gène du LWO pour Lethal White Overo parait être systématiquement associé à la couleur Frame Overo .

  • Sb1-n : Le gène Sabino1 est le seul allèle testable actuellement,bien que l’existence du Sb2 et Sb3 soit démontrée.

  • SW1,2ou3 : Le gène Splash White existe en 3 mutations, la plus répendue est le SW1.

  • Lp-lp : Le gène Leopard Complex ou Appaloosa Spotting est la seule variété d’Appaloosa actuellement testable.

  • W5,W10 : Le gène Dominant White comporte plusieurs allèles, les  5 et  10 sont les plus fréquemment testés.

  • CW : Le Gène Camarillo White est le nom donné au W4.

 

Autres gènes

  • Ro-n : Le gène Rouan apporte un mixage de poils blancs.

  • G-n : Le gène gris provoque une dépigmentation progressive du poil.

 

Ces gènes feront l’objet de futurs articles pour mieux les connaitre et les reconnaitre.